Petite histoire entre tempéraments…

Livre_les tempéraments[Petit dialogue entre amis, à la fin d’une soirée arrosée…]

– « Allez les gars, remuez-vous c’est l’heure de partir maintenant !« , proclame autoritairement le bilieux.

– « Tranquille mon ami, te fais pas de bile, il n’y a pas le feu », lui répond paisiblement le lymphatique, affalé sur le canapé et à moitié endormi.

– « Mais… c’est vrai qu’il est un peu tard quand même, et que si on veut être en forme demain, il serait plus prudent et sage de partir maintenant…« , surrenchérit le nerveux…

Quand soudain, dans un vent de folie, surgit leur ami le sanguin qui, tenant un verre à la main et le tendant bien haut vers ses amis, s’esclaffe : « Allez le gars, la prochaine tournée est pour moi !« . 

Nous avons tous plus ou moins déjà vécu ce genre de situation… à la place de quel protagoniste, vous souvenez-vous? Derrière ces caricatures légèrement franchouillarde se dissimule ce que la tradition hypoccratique appelle communément les tempéraments. Berceau de notre médecine traditionnelle européenne, et notamment de la naturopathie, la tradition hypoccratique des humeurs et des tempéraments a traversé les siècles jusqu’à l’émergence de la médecine moderne qui a signé, en quelques sorte, son arrêt de mort… « Trop subjective… trop farfelux… pas scientifiquement mesurable! » la théorie des tempéraments s’est alors peu a peu dilué dans l’oubli, bien que de nombreuses expressions populaires, filant dans son sillage, restent incontestablement ancrée dans notre socité: « être de bonne ou de mauvaise humeur, se faire du mauvais sang, être mélancolique, réagir avec flegme, se faire de la bile…« 

Dans son ouvrage sur les tempéraments, Yves Vanopdenbosch nous emmène avec beaucoup d’humour dans un voyage intérieur, à la découverte de nous même et des autres. Car la théorie des tempéraments est bien plus qu’un simple outil « psycho-sociologique » qui consisterait à nous caser simplement dans une boîte en fonction de notre manière d’être et de nous comporter en société. En réalité, l’étude des tempéraments est un outil extrêment subtile qui nous relie certes à notre manière d’être, mais aussi et surtout à nos besoins fondamentaux, la partie innée de nous-même, ainsi qu’à notre relation à la nature. C’est pourquoi, chaque tempérament (nerveux, lymphatique, sanguin, bilieux) est relié à chacun des 4 éléments (Terre, Eau, Air et Feu), ainsi qu’aux saisons (Automne, Hiver, Printemps, Eté) ou encore aux points cardinaux (Ouest, Nord, Est, Sud)… C’est donc tout une nouvelle perspective, à la fois riche et complexe, que l’auteur nous invite à explorer.

Les  sanguins et les bilieux sont ainsi caractérisés par des tempéraments plutôt « chauds », remplis d’énergie printannière et estivale. Rappelez vous la petite histoire ci-dessus qui témoigne de l’attitude autoritaire (presque dictatoriale) chez bilieux, et d’une joie festive et débordante chez le sanguin. A l’inverse, les nerveux et lymphatiques semblent plus « frileux » et moins énergiques. Ce sont en général des personnes bien moins extraverties et plus discrètes, mais qui n’en restent pas moins très différentes et pourvus de grandes qualités humaines. Tandis que le nerveux sont généralement très terre-à-terre, intelligent et plutôt dans le mental (« il serait plus prudent et sage de partir maintenant »), le lymphatique, lui, est plutôt « cool » , à l’image de l’eau qui le symbolise et qui s’écoule paisiblement.

En prenant un peu de hauteur, et en considérant la durée de vie moyenne de notre existence terrestre, les tempéraments nous guident également dans notre chemin de vie. Petit bébé aquatique (phase lymphatique) découvre fougueusement la vie, à l’orée de son adolescence (phase sanguine). Puis, jeune adulte, il tâche tant bien que mal d’incarner un but dans sa vie, que ce soit professionnellement ou pour fonder une famille (phase bilieuse). Enfin, en toute logique, fort de l’expérience de toute une vie, l’homme mûr acquiert la sagesse nécessaire pour transmettre à son tour ce qu’il a appris, et boucler ainsi la grande roue de la vie (phase nerveuse)… Bon, reconnaissons que l’on s’égare parfois (un peu… souvent…) de ce chemin, somme toute assez simpliste. Pourtant autant,  reconnsaissons aussi que cette représentation reflète plutôt bien le rythme de la Nature et de la vie. Il est donc temps de  renouer avec la Nature ! Mais ceci sera l’affaire d’un prochain article…

Pour terminer cette présentation des tempéraments, et en vous conseillant vivement de vous procurer le livre de Yves  Vanopdenbosch, nous reprendrons les quelques conclusions importantes de son livre:

  • « Primo, la théorie des tempéraments prône la modération en toutes choses, la fuite de tout excès. C’est la recherche de l’équilibre, la voie du juste milieu. »
  • « Secundo, les déséquilibres des humeurs affectent tant la santé du corps que celle de l’esprit. Gardons précieusement cette notion de l’unité du corps et de l’esprit et de leurs mutuelles interactions […]. De même, nous ne sommes pas séparés de la nature. Tout est relié. Le soleil, l’eau, le vent, les saisons, nos aliments participent à notre santé et à notre bien-être ».
  • « Tertio, force est de reconnaître que chaque personne a en lui les quatre tempéraments et que leurs subtiles proportions, souvent variables dans le temps, rendent chaque être unique en son genre ».
  • « Quarto, les tempéraments sont un merveilleux outil de connaissance de soi-même et des autres. Elle permet de se perfectionner, en faisant fructifier nos talents innés et en développant les qualités opposées à nos défauts. Quant aux autres, elle permet de mieux les comprendre, sans les juger. »

Pour aller plus loin: 

  1. Yves Vanopdenbosch. Les tempéraments – Outil de connaissance de soi et des autres. Editions Amyris
Publicités

Publié le mai 24, 2013, dans Principes de naturopathie. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :